Chiropratique

10 avril 2014     




Pour prévenir et guérir les désordres musculosquelettiques

Le chiropraticien cumule 5 années d’études universitaires et plusieurs formations continues. Il est apte à poser un diagnostic, à utiliser l’imagerie médicale telle que les radiographies et les résonnances magnétiques, à élaborer des plans de réadaptation physique et à fournir des conseils nutritionnels.

La chiropratique vise le recouvrement et le maintien de la santé humaine, via l’interaction des systèmes nerveux, musculaire et squelettique. Elle porte son attention sur le diagnostic, le traitement et la prévention des maladies qu’elle peut influencer grâce à son approche.

Elle ne se concentre pas uniquement sur les symptômes ou la douleur, mais cherche à identifier et soigner la cause du problème.

De plus, le champ de pratique du chiropraticien ne se limite pas aux soins du dos, mais s’étend également aux différentes articulations du corps, allant des bras et des mains jusqu’aux pieds. La profession de chiropraticien est reconnue par l’Office des professions du Québec, c’est pourquoi elle relève d’un ordre professionnel dont la principale mission est d’assurer la protection du public. Pour ce faire, l’Ordre des chiropraticiens du Québec établit des normes de pratique que tous les chiropraticiens doivent respecter.